Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielle 2012

Made-In-Blog orange

Recherche

21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 17:22

Eh oui, c'est le grand sujet du moment !

Mais si on fouille un peu le sujet, on se rend compte que la chose n'est pas si récente, elle existe depuis 1967 à l'état plus ou moins déclaré en Europe.

Quelques infos glanées ça et là :

Concernant l'arrivée du virus influenza aviaire (souche H5N1) au Nigeria, elle s'est à priori produite suite à des importations illégales de poulets infectés. Théoriquement il n'y a aucun vrai commerce entre l'Asie, le Moyen-Orient et le Nigéria, mais dans les faits, le Nigeria est la deuxième destination d'exportation des poulets chinois...
   Parlant à une conférence de presse, le Ministre de l'agriculture du Nigéria, Adamu Bello a dit, des "oiseaux viennent chaque jour de Chine, Turquie, de l'Europe et également d'Amérique latine. Ainsi le Nigéria est exposé. L'importation illégale de la volaille par les personnes qui ont des fermes, apportant la volaille des endroits et les passant en contrebande dans... pourrait également avoir été une cause."
   Il est donc logique que le premier pays africain touché ait été le Nigeria...
   Il s'avère en fait que la mondialisation a transformé le poulet en l'espèce migratrice la plus répandue au monde : les mouvements de poulets y ont d'ailleurs lieu 365 jours par an !...
   Sources : http://www.birdlife.org/news/news/2006/02/avian_flu_nigeria.html

Pour les cygnes cela semble lié à leur façon de se nourrir : Apparement, les cygnes tuberculés italiens touchés par le virus (5 sur 22 examinés)proviendraient plutôt de la région de la mer Noire et il paraitrait plus logique de penser qu'ils aient été infectés par des volailles infectées ou par leurs fientes. En effet, tout comme les oies et les canards, les cygnes s'alimentent souvent sur des pâturages et des champs agricoles ; or, dans les pays de l'Est et en Asie, les restes de volailles peuvent servir (entre autres !) d'engrais aux cultures, énorme risque de propagation du virus, car il peut y rester vivant plusieurs semaines !...

Sources : http://www.birdlife.org/news/news/2006/02/avian_flu_swans.html

A faible température, le virus peut survivre plusieurs semaines et se développer quand les conditions de température sont idéales...

Mais n'oubliez pas : il n'y a aucun risque à manger de la volaille et des oeufs cuits !

Bon Appétit

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-François Le Bihan - dans Actus
commenter cet article

commentaires