Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielle 2012

Made-In-Blog orange

Recherche

13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 12:54

Cette semaine a lieu la 10ème semaine pour l'emploi des handicapés.

La population des handicapés actifs compte actuellement près de 18% de personnes en recherche d'emploi, ce qui fait deux fois plus que le taux national de chômage.
La campagne cette année a pour thème principal : handicapé et compétent !

En effet, pour nombre de chefs d'entreprises, handicapé = incompétent, or ceci est souvent faux... Comment faire la différence entre deux personnes au même niveau de qualification et de compétences ? Si l'une d'elle est handicapée, elle a beaucoup moins de chances d'être embauchée que la personne valide.

Tout ceci est une affaire de regard et de volonté de s'engager dans une nouvelle voie.
Cette volonté devrait animer nos administrations, or il est de notoriété publique que l'Etat est celui qui respecte le moins l'obligation d'emploi des personnes handicapées. Par exemple, dans l'Education Nationale, sont comptées dans les personnes "handicapées" celles qui sont embauchées pour aider les élèves handicapés !!! C'est honteux et cela permet à une administration, 1er employeur public, de se décharger de cette obligation d'emploi.

Si vous souhaitez plus d'infos sur les actions menées cette semaine dans votre région :
http://www.semaine-emploi-handicap.com/index.php.

Bonne journée

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-François Le Bihan - dans Actus
commenter cet article

commentaires

Loulou 17/11/2006 21:24

oui pour l'insertion des personnes différentes mais qu'ils ne soient pas sous payés
et que les enfants handicapés bénéficient de leurs assistants  toute l'année scolaire et ne soient plus "abandonner" en cours d'année ...
 
 

Jean-François Le Bihan 17/11/2006 22:25

Je partage tout à fait votre avis bien entendu.A compétences égales, un salarié handicapé doit être payé autant qu'un valide. Ce problème d'égalité de rémunération n'étant pas réglé en ce qui concerne les hommes et les femmes, je doute qu'il se règle rapidement entre les handicapés et les valides.
Concernant les personnes "aides" des élèves handicapés elles abandonnent rarement en cours de route les élèves qu'elles accompagnent.