Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielle 2012

Made-In-Blog orange

Recherche

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 11:18
Bonjour,

Vous avez certainement entendu parler de cette nouvelle disposition pour les députés qui seront "débarqués" lors des prochaines législatives : ils ne toucheront plus seulement pendant 6 mois leur indemnité parlementaire (environ 6900€ brut), mais pendant 5 ans de manière dégressive, une sorte d'ARE (allocation de retour à l'emploi) en quelque sorte ! C'est le dernier cadeau fait aux députés (mais qui en fait date de 2003) par Jean Louis Debré, avant qu'il aille finir sa carrière au Conseil constitutionnel.
Ces mêmes députés jugent, après beaucoup de discussions, que les minimas sociaux tels que l'AAH (environ 610€ net/mois au maxi) ou le minimum vieillesse (environ 365€/mois) ou encore l'ASS (environ 410€/mois), que François Bayrou a été le seul à défendre quand elle a failli disparaître, permettent de vivre "correctement" !!! A toute fins utiles, je rappelle que le seuil de pauvreté en France est fixé à 645€ !

Ceci est tout de même honteux, quand on connaît les difficultés qu'ont nos compatriotes qui n'ont que ces faibles "revenus" pour vivre, avec les hausses que l'on sait (logement, essence, nourriture).
Ce qui est surtout honteux, c'est l'attitude de nombreux parlementaires, de gauche comme de droite, qui n'ont pas levé le petit doigt quand ces dispositions ont été prises. Bien au contraire, les questeurs du PS, comme ceux de l'UMP, ont approuvé ce nouveau règlement...

Seul François Bayrou s'est élévé contre ces décisions qu'il dénonce, pas seulement depuis 6 mois comme certains le pensent, mais depuis 2003 au moins ! Voir à ce sujet, quelques lignes de l'entretien accordé à Libé en octobre 2003 à lire ici.

Les candidats des deux grands partis tentent de recréer, artificiellement, une frontière qui est de plus en plus mouvante, entre les deux camps, ceci afin de "capter" leurs électeurs. Mais ce temps où soit "la gauche" soit "la droite" était l'ennemi (suivant le camp dans lequel on se trouvait) est bien révolu, ce que montre le capital de sympathie que s'attire François Bayrou. Et l'on sent bien que si les deux, UMP-PS, essaient de  remettre sur pied le clivage Gauche-Droite, c'est uniquement pour maintenir le système tel qu'il est depuis des décennies et surtout pas, quoi qu'ils en disent pour effectuer une rupture avec le passé.

Bonne journée.

Post-scriptum : Je rappelle aux habitants des Pays de Loire, que ce soir (11 avril), François Bayrou est en réunion publique à Angers (parc des expos).
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-François Le Bihan - dans Actus
commenter cet article

commentaires

Catherine Guibourg 20/04/2007 18:58

Ca y'est le blog 'l'europe dans la campagne 'est terminé. Je ne peux pas en toute éthique, être hébergée par un journal tel que le Monde aussi peu  professionnel. 
Dans une campagne , où c'est Bayrou qui trouble le jeu, donc le mène en quelque  sorte, on ne peut pas passer entièrement sous silene dans un éditorial daté du 20 avril;  les propositions et l'atmosphère nouvelles qu'il a su dégager, même si on n'est pas d'accord avec . 
Je ne suis pas favorable au Régime de la Pravda ! 
Merci pour tes encouragements sur ce blog. 
Et je sais que dimanche pour toi, ce sera, 'ensemble c'est tout', "Bayrou de toutes nos forces'. 
Amicalement
Catherine